Reinsurance
Product Family
Gestion des Sinistres
Risk Consulting
Ressources et outils
Ressources et outils :
A propos d'AXA XL
A propos d'AXA XL
A propos d'AXA XL
Communiqués de presse
Contactez-nous

Les entreprises ont beaucoup œuvré pour maintenir une gestion opérationnelle saine du risque environnemental sur les sites à l’arrêt pendant les restrictions requises par la pandémie mondiale de COVID-19.

Alors que des pans de l’économie mondiale redémarrent après une période de confinement prolongée, une grande attention est bien sûr portée à la sécurité et au bien-être des êtres humains. Les entreprises ont, par exemple, mis en place des mesures de distanciation sociale afin de s’assurer que les collaborateurs soient protégés du mieux possible contre la menace de la COVID-19.

Outre ces considérations, les risques environnementaux associés au redémarrage des sites qui ont été partiellement ou totalement à l’arrêt doivent également être une priorité.

Dans les faits, de nombreuses entreprises sont habituées à redémarrer des installations après des périodes d'arrêt, tant ce process est habituel lors de contrôles réguliers de maintenance. Et si leur gestion du risque pendant le confinement a été saine, la menace de fuites chimiques ou de fuites de gaz pouvant potentiellement causer des dommages, par exemple, devrait être largement limitée.

Si les installations disposent normalement de systèmes de protection automatiques, les situations d’urgence causées par un risque environnemental exigent souvent une intervention humaine. De nombreux clients ont conservé le personnel clé pendant le confinement et se sont assurés que cette équipe, à la fois sur site et en dehors, était bien informée de la réaction à avoir en cas de violation environnementale.

Maintenant que certaines restrictions sont levées et que certaines usines reprennent leur activité, les organisations mettent en œuvre leurs plans de redémarrage.

Pendant les périodes d’arrêt, les professionnels doivent maintenir des programmes de contrôle, comprenant des inspections hebdomadaires des équipements et des visites de prévention des sinistres. Même lorsque les usines sont à l’arrêt, les équipements de protection environnementale et anti-incendie, comme les pipelines, réservoirs, systèmes de détection de fuite et pompes anti-incendie et systèmes de pulvérisation doivent être testés, inspectés et entretenus. Ces tests doivent être réalisés par une équipe clé préalablement formée et doivent être correctement documentés.

Les mesures de sécurité revêtent également une importance cruciale pour réduire le risque d’accès non autorisé et de vandalisme, qui pourraient entraîner des violations environnementales. Un personnel de sécurité formé peut jouer un rôle clé en garantissant la sécurité des usines.

Une alimentation continue en électricité, gaz naturel et eau, par exemple, est également nécessaire pour que les équipements clés, comme les systèmes de contrôle des fuites ou de la température, restent opérationnels.

Pendant les périodes d’arrêt, il faut également surveiller impérativement les risques externes, comme les inondations ou les événements climatiques extrêmes. Le personnel doit être prêt en cas d’événement majeur afin de minimiser tout impact environnemental.

Maintenant que certaines restrictions sont levées et que certaines usines reprennent leur activité, les clients mettent en œuvre leurs plans de redémarrage. Ces plans doivent prévoir des procédures adéquates pour redémarrer les machines et équipements. Il convient que les sites ne prennent aucun raccourci pour accélérer le processus de redémarrage, car c’est à ce moment-là que les accidents peuvent se produire.

Et une fois que les installations sont de nouveau en marche, nous encourageons les clients à entamer un contrôle « d’après crise », à faire attention aux leçons tirées et à être prêts à toute fermeture forcée à l’avenir.

  • About The Author
  • Responsable Risk Consulting, Environnement
Invalid First Name
Invalid Last Name
Country is required
Invalid email
Invalid Captcha
 
Plus d’articles