Réassurance
Product Family
Gestion des Sinistres
Risk Consulting
Ressources et outils
Communiqués de presse
Contactez-nous

Partout dans le monde, la pandémie de COVID-19 a contraint de nombreux sites à procéder à un arrêt partiel ou total.   

C’est particulièrement à ces sites inoccupés, dont les bonnes pratiques pour garantir un niveau de protection approprié dans ces installations inactives ou tournant au ralenti pendant une telle période vous avaient été partagées dans notre récent article « Protection des sites industriels inoccupés », que s’adresse ce guide.

Il n’aborde pas les mesures de plus grande ampleur nécessaires pour relancer une installation qui a été à l’arrêt pendant des années.

Pour redémarrer, trois aspects clés doivent être pris en compte par les responsables de sites dans leur processus de planification : les programmes de gestion, la protection incendie et les équipements de production.

Programmes de gestion

  • Si la production doit dépasser les niveaux antérieurs pour rattraper les pertes de production, suivez les indications des «°enjeux en matière de risque et de sécurité dans le cadre de la réorientation de l’activité°».
  • Formez les employés de retour ou les nouveaux employés qui auront besoin d’accomplir de nouvelles tâches en raison du manque de main d’œuvre.
  • Contrôlez les procédures des sous-traitants et assurez-vous qu’ils comprennent les règles de sécurité, notamment celles liées au travail par point chaud.
  • Assurez-vous que les procédures de travail par point chaud sont appliquées rigoureusement si ce travail doit être effectué dans le cadre du redémarrage.
  • Contrôlez les systèmes d’eau potable à l’aide du système WaterWorks


Protection incendie

  • Assurez-vous que la protection incendie est parfaitement fonctionnelle avant de reprendre votre activité. Effectuez un test de purge de 2 pouces (50 mm) sur tous les systèmes qui ont été coupés pendant l’arrêt.
  • Signalez que les systèmes sont de nouveau en service par un RSVP.
  • Vérifiez soigneusement toutes les vannes pour vous assurer qu’elles sont adéquatement positionnées.
  • Remplissez les réservoirs d’eau, les réservoirs des pompes à gazole, etc.
  • Faites tourner les pompes à incendie chaque semaine et chaque mois.
  • Les alarmes doivent être intégralement testées si elles ne l’ont pas été selon la fréquence normale pendant l’arrêt. Faites des contrôles ponctuels dans tous les cas.
  • Vérifiez les batteries des équipements de protection incendie, comme les pompes à incendie et les systèmes d’alarme incendie.
  • Vérifiez que les portes coupe-feu et notamment leurs rails ne sont pas endommagés.
  • Effectuez tous les autres essais spéciaux afin de vous assurer que les protections incendie sont 100 % opérationnelles.


Équipements de production

  • Réalisez une inspection de tous les équipements pour identifier d’éventuelles sources de défaillance au démarrage.
  • En fonction de la longueur de l’arrêt, et de ce qui a été fait pour arrêter les équipements, un redémarrage de mise en service complet peut être nécessaire. Il faut également envisager la présence d’un représentant du fabricant.
  • Le cas échéant, retirez l’agent dessiccateur.
  • Lors du remplissage des circuits de fluides qui peuvent être exposés à la corrosion, envisagez une mesure de passivation* adaptée au matériau à protéger.
  • Si un inhibiteur de corrosion ou tout autre revêtement de protection a été appliqué, il peut être nécessaire de le nettoyer pour que l’équipement fonctionne comme prévu.
  • Effectuez une évaluation de maintenance des éléments qui auraient pu se détériorer et auraient besoin d’être remplacés, comme les joints.


Regarder vers l’avenir


En ces temps d’incertitude, personne ne peut prédire le moment exact où les installations devront être remises en service. Cependant, il est important de planifier à l’avance. Notre mission consiste à être au côté de nos clients durant cette période difficile, comme toujours. Notre équipe de risk consulting est là pour vous aider, vous fournir des renseignements et vous proposer des mesures de précaution à prendre.

Pour un accès facile, téléchargez un exemplaire de notre guide ici - Démarrons : Guide de redémarrage des installations à l’arrêt touchées par la pandémie

* La passivation est un procédé permettant de former une couche protectrice sur une surface métallique dans un environnement corrosif. La passivation est généralement obtenue en faisant circuler un acide doux mélangé à de l’eau à des températures élevées (140 F – 170 F) pendant un certain temps (12 à 24 heures). À la fin du processus, la surface métallique résiste à la fissuration, aux piqûres, à l’écaillage et aux autres formes de corrosion. Une entreprise de traitement chimique des eaux industrielles est en mesure d’aider à mettre en place un procédé de passivation pour une surface métallique spécifique.

  • A propos de l'auteur
  • Loss Prevention Center of Excellence Leader, Risk Consulting
Votre prénom
Votre nom
Sélectionnez votre pays
Adresse email
Invalid Captcha
 
Plus d’articles