Réassurance
Product Family

Ecrit par

Country Manager, France for AXA XL Risk Consulting

De plus en plus d’entrepôts éteignent les lumières.  Ils travaillent dans le noir car ils ne nécessitent pas d’éclairage pour fonctionner normalement.  Selon le type et la taille des marchandises concernées, ces entrepôts sont souvent entièrement automatisés à l’aide de technologies comme les équipements autonomes de manutention guidée des matériaux, les systèmes de pilotage des entrepôts et l’identification automatique. 

Les entrepôts automatisés sont de plus en plus utilisés par les commerçants de détail en ligne et les supermarchés.  Les entrepôts de produits réfrigérés ou congelés, comme ils en existent dans les secteurs agroalimentaire ou pharmaceutique, sont particulièrement prédisposés à l’automatisation, car ils nécessitent moins de personnel exposé à des conditions de travail défavorables, notamment en raison des températures négatives.  Ainsi, un exportateur de produits laitiers basé en Australie a récemment regroupé son réseau de distribution et ses six entrepôts dans un seul et unique entrepôt automatisé. Premier entrepôt de ce type en Australie, il est équipé d’un système hautement automatisé grâce à des technologies de pointe, des robots pour collecter et emballer les commandes, sans aucune intervention humaine. C’est également l’une des rares installations dans le monde à réunir des stockages à température ambiante et ceux à température contrôlée dans un seul entrepôt hautement automatisé.

Stockage en hauteur

Ces progrès technologiques permettent une meilleure utilisation de l’espace de l’entrepôt, en augmentant verticalement la capacité de stockage. Il n’est pas rare de voir des entrepôts stocker leurs marchandises à plus de 12 mètres, voire jusqu’à 30 mètres de hauteur.  La technologie, par exemple les systèmes de collecte pour transférer les marchandises emballées sur palettes depuis et vers les rayonnages, s’adapte à ces hauteurs.  Les transstockeurs sont conçus pour opérer dans des allées étroites à près de 30 mètres du sol et sont dotés d’équipement optique pour contrôler avec précision la position de conduite et de levage, en détectant les traverses des rayonnages afin d’empiler les palettes à l’emplacement prévu.

D’un point de vue commercial, les entrepôts automatisés présentent des avantages considérables. Ils assurent un fonctionnement dont la fiabilité frôle les 100% et parviennent à un stockage optimal grâce à un alignement quasi parfait des marchandises dans les rayonnages. D’autre part, ils présentent de faibles taux de rejet grâce à une manutention précise et offrent la possibilité de suivre les produits du point de départ jusqu’à l’expédition tout en assurant le suivi des stocks en temps réel.

Toutefois, en raison de la forte densité d’entreposage associé à l’utilisation de rayonnages de grande hauteur sans présence humaine, présente aussi un risque potentiel élevé en matière de dommages matériels et de pertes d’exploitation.

Un défi de taille pour la protection incendie

Voilà longtemps que les organisations de protection incendie telle que la National Fire Protection Association (NFPA) reconnaissent les défis particuliers que posent ces entrepôts en matière de protection contre l’incendie, car ils sont souvent propices à la propagation du feu en raison de leurs contenus et leur disposition alors qu’ils constituent en même temps des obstacles aux tentatives d’extinction. Qu'ils soient automatisés ou non, les entrepôts varient en taille, types de matériaux entreposés, conceptions, configurations de stockage, construction, technologies, hauteurs de plafond et autres facteurs qui représentent des défis particuliers à la protection contre l’incendie.

L’augmentation du nombre d’entrepôts de très grande taille et très grande hauteur a une conséquence inattendue ; l’augmentation des potentielles charges de combustible peut avoir un impact significatif à la fois sur le scénario d’un incendie et sur les systèmes de protection contre l’incendie.  Les entrepôts automatisés présentent des défis supplémentaires en raison de l’éclairage minimal, de l’étroitesse des allées, de la surcharge des rayonnages et des défaillances mécaniques de l’équipement. La surcharge des rayonnages de stockage et la défaillance mécanique des équipements présentent dans le contexte des entrepôts automatisés un risque important de dommages matériels. Bien que le risque d’accidents et de dommages causés aux rayonnages soit négligeable, le système des rayonnages lui-même étant généralement intégré au bâtiment lors de la construction. Souvent, les rayonnages soutiennent même le toit du bâtiment, ce qui cause un risque d’effondrement du toit en cas de violent incendie.

Les hauteurs de stockage supérieures à 13 mètres (c'est-à-dire les hauteurs maximales actuellement reconnues pour les sprinkleurs au plafond par la norme NFPA 13 et la fiche technique FM 8-9), constituent des défis majeurs en matière de protection incendie, nécessitant l’installation de sprinkleurs dans les rayonnages pour assurer un contrôle efficace d’un départ de feu

Dans les entrepôts automatisés, la protection sprinkleur doit assurer le contrôle d’un départ de feu.

Atténuation des risques

Un système de protection automatique par sprinkleurs, installé dans les règles de l’art, est indispensable pour réduire le risque d’incendie. Dans les entrepôts automatisés, il faut pouvoir se fier totalement à la protection sprinkleur pour contrôler un départ de feu. Selon la National Fire Protection Association, l'efficacité des sprinkleurs sous eau a été prouvée dans 84 % des incendies où des sprinkleurs étaient installés. Ils ont également contribué à réduire de 61% les montants des dommages dus à ces incendies. La conception et l’installation doivent être basées sur les exigences de la norme NFPA 13 pour l’installation de systèmes automatiques de sprinkleurs à eau. Un plan d’implantation des têtes sprinkleurs doit être sélectionné à partir de cette norme et/ou de la fiche technique FM 8-9 : Stockage des produits des classes 1, 2, 3, 4 ou matières plastiques.

Pour une détection précoce des incendies et en fonction des marchandises stockées et de l’environnement de fonctionnement, on peut envisager l’installation d’un système de détection précoce ou d’un système de détection linéaire de chaleur installé à tous les niveaux des rayonnages de stockage. Tous les systèmes de détection et de protection incendie doivent être disposés de manière à déclencher une alarme sonore et visuelle locale et à transmettre l’alarme à un poste occupé en permanence ainsi qu'à un poste central de surveillance des alarmes.

Les normes de construction adéquates doivent être utilisés dans la conception d’entrepôts automatisés de très grande hauteur. Cela suppose l’application des normes les plus récentes en matière de construction et en matière de protection incendie. L’une des premières étapes de la conception du bâtiment consiste à déterminer l’exposition potentielle à des risques naturels tels que séismes, tempêtes, inondations, neige et foudre. C’est particulièrement important dans les entrepôts automatisés, car ils sont souvent construits à proximité des ports et étendues d’eau.

Les programmes de prévention et de contrôle de sinistres peuvent également fournir des conseils pour opérer des entrepôts automatisés en toute sécurité :

  • Dispositifs de protection adéquats pour assurer la sûreté des équipements de manutention.
  • Programme de maintenance préventive des installations électriques et des rayonnages.
  • Plans de prévention et d’intervention pour toutes les situations d’urgence envisageables.
  • Programme d’inspection des équipements fixes et portables de lutte contre l’incendie.
  • Procédure et permis pour les travaux par point chaud à des fins d’inspection et de maintenance.
  • Systèmes de surveillance et de sécurité adéquats.
  • Éclairage approprié dans l’entrepôt pour faciliter l’évacuation, l’extinction de feu, les inspections et la maintenance

 

Conclusions

Les entrepôts automatisés posent des défis majeurs en matière de protection contre l’incendie en raison de la haute densité des stockages.  Sans protection appropriée contre l’incendie, un feu dans ce type d’entrepôt est susceptible d’entraîner des dommages matériels majeurs et d’impacter considérablement la chaîne d’approvisionnement.

Le manque d’éclairage et le risque d’effondrement du bâtiment ou des rayonnages posent un défi dans la lutte contre l’incendie et requièrent une évaluation approfondie dès la phase de conception de l’entrepôt afin d’identifier les expositions potentielles et les caractéristiques de prévention et de protection requises. L’installation de sprinkleurs automatiques est essentielle pour contrôler le risque d’incendie. Bien que, dans la plupart des cas, les sprinkleurs ne parviennent pas à éteindre l’incendie, une protection par sprinkleurs correctement conçue contrôlera l’incendie, assurant un certain niveau de sécurité permettant l’accès aux pompiers. Le plan de prévention et d’intervention ainsi que le plan de continuité de l’activité sont également indispensables pour protéger l’entreprise.

Pour contacter l’auteur de cet article, merci de compléter le formulaire ci-dessous.

Votre prénom
Votre nom
Sélectionnez votre pays
Adresse email
Invalid Captcha
 
S'abonner