Réassurance
Product Family

Ecrit par

Regional Director, Captives & Global Programs, Asia & Europe

Longtemps considérée comme un outil fi able de transfert du risque, la captive est devenue un levier de résilience précieux pour les risk managers. Entretien avec Marine Charbonnier, Directeur captives & programmes internationaux, Europe chez AXA XL.

Dans le contexte de marché actuel, quels avantages offrent les captives ?

Dans le passé, les entreprises se tournaient vers leurs captives pour assurer des risques de « fréquence » ou des risques que le marché traditionnel ne pouvait ou ne voulait pas assurer.

Sur le marché actuel où la quasi-totalité des branches sont concernées par des hausses tarifaires, les captives prennent une dimension plus stratégique. Sur le long terme, une captive peut permettre d’atténuer les cycles de marché et parfois de bénéficier d’une meilleure expérience de sinistres.

Elles apportent une stabilité face à un durcissement des conditions tout en aidant l’entreprise à affiner sa gestion globale du risque. Cette approche permet également d’aligner au mieux les intérêts de l’entreprise et ceux de l’assureur via des rétentions significatives. Les captives offrent donc aux risk managers une plus grande influence sur la tarification et les conditions de leur programme.

Quelles sont les tendances observées dernièrement en matière de captives ?

Depuis 2020, nous avons été particulièrement sollicités pour accompagner de nouvelles cessions à des captives existantes, mais aussi pour des cessions à des captives nouvellement créées ou en cours de création. Leur nombre depuis deux ans augmente significativement en Europe. Pour les créations, les domiciles historiques de captives comme le Luxembourg restent majoritaires mais on observe un intérêt croissant pour les domiciles dits « on shore » et des agréments ont d’ores et déjà été obtenus cette année en France.

Les entreprises de taille intermédiaire se tournent-t-elles également vers le marché des captives ? Si oui, pourquoi ?

Effectivement, de plus en plus d’entreprises de plus petite taille ou qui ne sont pas cotées explorent le marché des captives pour optimiser la gestion de certains de leurs risques. Alors que les grands groupes européens optent le plus souvent pour une captive filiale, certaines entreprises dont les ressources sont plus limitées étudient des structures alternatives.

En Europe depuis les années 2000, des captives détenues par des tiers experts proposent des « compartiments », dans un cadre réglementaire adapté, qui peuvent être utilisés par différentes entreprises. Ces dernières mutualisent ainsi la rétention de leurs risques. Ces structures détiennent le capital réglementaire minimum, gèrent les agréments et s’occupent des opérations quotidiennes. Ces compartiments sont souvent plus accessibles aux entreprises de taille moyenne, soucieuses de bénéficier des avantages d’une captive en en limitant les contraintes. Au-delà du type d’entreprises qui s’intéressent aux captives.

Quels sont les profils de risques les plus concernés?

Aujourd’hui, l’utilisation des captives va au delà des grands programmes internationaux en dommages et en responsabilité civile. Elles sont impliquées pour transférer des risques liés au transport, à la construction, aux flottes automobiles, mais aussi de plus en plus au cyber pour des raisons de manque de capacité.

Quel accompagnement offre AXA XL aux cessions captives ?

Notre accompagnement est basé sur l’écoute et la compréhension du besoin du client afin d’adapter au mieux les conditions et services proposés.

Le dialogue et la coordination des parties prenantes sont des éléments décisifs pour anticiper les solutions à déployer et restent le fil conducteur de notre prestation de services. Nous avons également un rôle d’accompagnement auprès du risk manager et de sa captive dans les différentes étapes de mise en place de programmes parfois extrêmement complexes.

Pour contacter l’auteur de cet article, merci de compléter le formulaire ci-dessous.

Votre prénom
Votre nom
Sélectionnez votre pays
Adresse email
Invalid Captcha
 
S'abonner

Plus d’articles