Réassurance
Product Family

Ecrit par

Chief Underwriting Officer APAC & Europe chez AXA XL

A l’aube de la campagne de renouvellements en Europe, Etienne Champion, Chief Underwriting Officer APAC & Europe chez AXA XL, évoque les grandes tendances en matière de risque et d’assurance et explique pourquoi la communication est vitale dans ce secteur.

Depuis plus de 18 mois, le monde est aux prises avec les effets de la pandémie de COVID-19, dont les conséquences ont bouleversé tant nos vies personnelles que professionnelles. Au-delà de la tragédie humaine et de l'impact sociétal dévastateur, la pandémie nous a mis face à de nouveaux défis en matière de risques ; les entreprises ont dû modifier leurs modèles opérationnels, surmonter des problèmes de chaîne d'approvisionnement tout en gérant la santé et le bien-être de leurs collaborateurs.

Dans ce contexte, le marché de l'assurance a lui aussi traversé une période de changement. Après plus de 12 ans de conditions de marché dites soft, une hausse de la sinistralité dans l'ensemble du secteur a entraîné un redressement technique des conditions d’assurance pour de nombreuses branches d'activité, et cela, avant même que la pandémie ne frappe. À l'approche de la campagne de renouvellements de cette année, nous pouvons nous attendre à un resserrement continu des conditions pour de nombreuses branches d'activité.

Les catastrophes récentes, telles que les inondations en Allemagne cet été, l'ouragan Ida le mois dernier et les incendies de forêt en Europe, aux États-Unis et en Chine, n'ont fait qu'exacerber les rationalisations de capacité déjà observées. Les capacités d'assurance pour la plupart des branches dommages continuent à être strictement contrôlées et la tendance au durcissement observée sur le marché de la réassurance a également un effet sur les couches primaires.

Nos clients risk managers européens sont bien conscients que la couverture dans de nombreux domaines de leurs lignes d'assurance dommages et financières internationales sera probablement soumise à des augmentations de taux continues lors du renouvellement 2021/22. Une bonne communication entre le risk manager, le courtier et l'assureur sera un facteur clé pour garantir à nos clients une adéquation des couvertures avec leurs besoins.

Nous sommes dans une logique de partenariat avec nos clients et courtiers et restons bien entendu ouverts aux discussions quant à leurs risques et les solutions nécessaires pour les gérer et les transférer.

Récompenser le risk management

Alors que les discussions sur les renouvellements s’ouvrent, tout n'est pas sombre pour les acheteurs d'assurance. Une tendance très nette est qu’une gestion maitrisée des risques est récompensée de manière tangible lorsque les clients fournissent des informations complètes et transparentes sur les risques.

Nombre de nos clients ont fait preuve d'une grande sophistication dans leur manière de gérer les risques. Pour ceux qui disposent de captives, celles-ci ont été utilisées à des fins d’optimisation de leur risk management, pour conserver une partie de ces risques et pour utiliser les marchés de l'assurance et de la réassurance afin de transférer les couches supérieures.

De nombreux clients ont augmenté leur niveau de rétention de leurs captives sur certains risques. C’est le cas pour les risques cyber par exemple. Cela démontre non seulement aux souscripteurs que les risk managers mettent leur "peau en jeu" lorsqu'il s'agit de gérer ces risques de manière robuste, mais cela sert aussi à améliorer la qualité des informations sur les risques que nous communiquent nos clients.

Lorsque les acheteurs sont en mesure de démontrer une gestion des risques sophistiquée et des informations transparentes sur les risques, cela est généralement récompensé dans les conditions et la capacité que les assureurs déploient.

On pourrait croire que les assureurs demandent de plus en plus, voire de nouvelles informations, aux clients et aux courtiers pour certaines couvertures, comme le cyber. C'est une nécessité, car les technologies et les risques évoluent et, parallèlement, les assureurs doivent comprendre quelles mesures de prévention sont mises en place. Ce n'est pas un concept nouveau et une bonne communication tripartite entre le risk manager, le courtier et l'assureur permet d'obtenir couverture et structure adéquates.

Récompenser les ESG

A l’instar du marché de l'assurance qui subit des cycles, le monde du risk management est lui aussi en constante évolution. Ces dernières années, la question du changement climatique est devenue une priorité, tant pour les entreprises que l’humanité dans son ensemble. Ce n'est pas seulement un défi pour les gouvernements, c'est un défi pour nous tous.

Le changement climatique et les risques qu'il pose - à court et à long terme - ne peuvent être ignorés. Et il est devenu évident que le changement climatique aura d'énormes ramifications sur la manière dont les risques sont présentés et transférés.

La réponse au défi climatique a été au cœur des activités du Groupe AXA et sera de plus en plus un élément majeur dans la façon dont nous allouons notre capacité à l'avenir. Lorsque les clients sont en mesure de démontrer des pratiques environnementales, sociétales et de gouvernance (ESG) saines, il s'agit d'un facteur de différenciation qui se traduit positivement dans notre évaluation des risques.

Ces derniers mois, nous avons vu de plus en plus de clients inclure des informations ESG dans leurs présentations des risques. Il s'agit d'une tendance très appréciée. Lorsque l'ESG est véritablement intégrée dans les opérations d'une entreprise, il existe, selon nous, une réelle corrélation entre son profil de risque et sa sinistralité.

Les mois à venir

Alors que nous nous tournons tous vers la fameuse "nouvelle normalité", les assureurs restent prêts à accompagner leurs clients dans la gestion et le transfert de leurs risques, en constante évolution.

Nous observons des signes encourageants de la part de nos clients des secteurs du risque politique, du crédit et des obligations, qui signalent une reprise de l'activité économique et des investissements dans les projets de construction. Nos clients du secteur aérospatial constatent également une augmentation de leurs opérations.

La pandémie a souligné l'importance d'être préparé aux risques majeurs et de faire preuve d'agilité. Le rôle clé de l’assurance en cette période d'incertitude n'a peut-être jamais été aussi pertinent.

Nous avons conscience que nous regardons les risques de façon encore plus précise et que nous demandons à nos clients de nous fournir des informations de plus en plus granulaires et détaillées. De la même manière, nous reconnaissons que le marché de l'assurance doit s'efforcer de fournir à ses clients une plus grande clarté sur les libellés et ce qui est couvert par les polices que nous souscrivons.

Tout n’est affaire que communication. L’assurance est –et sera toujours– un secteur dans lequel l’humain tient une place essentielle. A l’approche des renouvellements, nous ne pouvons que nous réjouir des échanges à venir avec nos partenaires.

La discussion est ouverte !

Pour contacter l’auteur de cet article, merci de compléter le formulaire ci-dessous.

Votre prénom
Votre nom
Sélectionnez votre pays
Adresse email
Invalid Captcha
 
S'abonner

Plus d’articles