AXA XL utilise deux types de cookies sur ce site.

  1. to enable the site to operate and retain any preferences you set
  2. for analytics to make the site more relevant and easy to use

Les cookies ne contiennent pas de données à caractère personnel. Pour plus d'information sur ……. cliquer ici. Afin de respecter la réglementation européenne en matière de protection des données personnelles, nous vous demandons de confirmer votre accord concernant l'utilisation des cookies.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre poste. Si vous décidez de changer vos préférences en matière de cookies, ce message apparaîtra la prochaine fois que vous vous connecterez.

Fast Fast Forward

Catastrophes naturelles : la modélisation des risques au service des risk managers européens

Par

Les conséquences financières, opérationnelles et humaines d’une catastrophe naturelle peuvent être très lourdes… et la note est d’ores et déjà salée !

Au cours du premier semestre de cette année, le coût des catastrophes naturelles qui se sont succédées s’élève à plus de 1,3 milliard € rien qu’en Allemagne, d’après l’association de l’assurance allemande, Gesamtverband der Deutschen Versicherungswirtschaft e.V.

Plus tôt dans l’année, les averses de grêle ont également causé des pertes considérables en Italie et en Grèce pendant que des incendies ravageaient des régions d’Espagne suite à une période de canicule intense. En 2018, les parisiens ont encore en tête les images de la seine sortant de son lit. A l’origine de ce phénomène : des précipitations importantes sur des sols gorgés d’eau. Les pluies de décembre et de janvier 2018 figurent d’ailleurs parmi les plus importantes depuis 1900, selon Météo France.

Et la longue liste des événements climatiques de se poursuivre et d’attiser l’inquiétude des risk managers en Europe au vu des dégâts matériels et humains dévastateurs qu’ils engendrent…

Le séisme qui a frappé le centre de l’Italie en 2016 a causé des dommages considérables aux bâtiments et entraîné la mort tragique de 295 personnes. Le tremblement de terre a laissé environ 4 000 personnes sans toit et fait plus de 400 blessés.  Autre triste témoin d’un séisme meurtrier 7 ans auparavant : la région des Abruzzes au centre de l’Italie. Un lourd bilan à déplorer de 300 victimes et plus de 70 000 personnes sans abri.  

Pour le secteur industriel, les risques liés aux catastrophes naturelles ne doivent pas non plus être négligés. Une interruption de la chaine d’approvisionnement  dans un pays peut avoir un effet de ricochet susceptible d’affecter des entreprises à l’autre bout du monde.

En tant qu’assureur, c’est notre rôle de mesurer et d’appréhender l’exposition globale de nos clients aux risques naturels.

Notre historique de sinistres est une ressource extrêmement précieuse et utile pour comprendre les effets des différents types de périls, partout dans le monde. Capitaliser sur notre retour d’expérience nous permet une analyse et une évaluation des vulnérabilités des sites de nos clients au travers de 3 prismes : la fréquence, l’intensité et l’impact des évènements climatiques, qu’ils soient de nature catastrophique ou non.

A titre d’exemple, en collectant et en analysant l’ensemble des données liées aux sinistres inondations subis par nos clients, nous pouvons prédire de manière précise l’exposition globale de l’entreprise en cas de prochaine crue.

 

"

En tant qu’assureur, c’est notre rôle de mesurer et d’appréhender l’exposition globale de nos clients aux risques naturels.

 

Dans un monde en constante évolution et face au dérèglement climatique, l’exploitation de nos données n’est en revanche que la première pièce du puzzle et ne peut fournir à elle toute seule une cartographie complète des risques.

C’est pour cette raison que la modélisation des risques liés aux catastrophes naturelles, développée selon les spécificités de chaque client, peut nous permettre d’affiner nos connaissances et d’émettre des hypothèses quant à la probabilité d’occurrence de certains évènements.

Modéliser les risques est un travail d’équipe. Origine, étendue des périls et impacts potentiels, les modélisateurs, ingénieurs et chercheurs collaborent étroitement pour mieux appréhender les phénomènes naturels.

Une fois ces données réunies, nous les calibrons en fonction du profil de nos clients (la localisation, la taille, l’occupation et le type de construction d’un site…) afin de fournir aux risk managers et aux responsables financiers une vision précise de leurs expositions et vulnérabilités aux risques, pour chacun de leurs sites. Un avantage certain lorsque l’on souhaite optimiser son risk management et sa couverture assurantielle.

Parce qu’un risque bien géré est un risque perçu, compris et évalué, nous devons aller encore plus loin dans l’accompagnement de nos clients. C’est pourquoi nous leur apportons une analyse de risque sur mesure et des conseils dédiés qui vont de simulations stochastiques sur tout le portefeuille à des analyses et études du risque spécifiques à leurs sites.

Concrètement, nos outils de modélisation et d’analyse sophistiqués permettent aux risk managers de prendre conscience des vulnérabilités de chaque site et de mettre en exergue les points de vigilance afin de déterminer en amont où l’entreprise doit concentrer ses efforts et ses ressources.

Pour aller au-delà et accompagner nos clients à prévenir les impacts en cas d’évènements catastrophiques, nous avons élaboré avec des partenaires universitaires un outil d’identification et d’estimation des pertes potentielles.

Cette simulation, basée sur des données relatives aux inondations et séismes, permet de quantifier la totalité des dommages structurels et non structurels qui seraient subis par chaque bâtiment sur un site donné, et d’identifier les potentielles interruptions d’activité.

Grace à cet outil, nous sommes également en mesure de simuler la genèse, le ruissellement, la vitesse d’écoulement et la durée des crues affectant un site en particulier et d’en modéliser les conséquences.

Il n’en demeure pas moins qu’une évaluation des risques saine et transparente devrait toujours être suivie d’axes de prévention ou de préconisations visant à réduire les risques. Grâce à leur expérience et leur expertise, c’est le rôle et la mission de nos ingénieurs préventionnistes.

Parce que chaque client, chaque site, chaque événement est différent, les outils de modélisation ne peuvent être fiable que s’ils sont basés sur une approche itérative te interactive. Nos équipes travaillent main dans la main avec nos clients pour continuer à développer la vision la plus complète possible des risques liés aux événements climatiques et face auxquels ils doivent se prémunir.

Personne ne souhaite qu’une catastrophe naturelle se produise, mais la survenance de ces événements est en dehors du contrôle humain.

Gérer au mieux leurs expositions et accumulations aux risques, anticiper les impacts potentiels et être mieux préparé… nous allons continuer à en exploiter toutes les capacités car nous sommes persuadés que la modélisation des risques, au-delà d’être d’un outil précieux pour les risk managers, est probablement un pas vers la résilience des entreprises face au catastrophes naturelles.

C’est cela qui peut faire toute la différence entre un sinistre et un désastre.

© 2018 AXA SA or its affiliates
AXA XL is the P&C and specialty risk division of AXA.