Réassurance
Product Family

Alors que l’incertitude internationale devrait encore perdurer quelques mois, les risk managers s’attendent à des renouvellements difficiles. Beaucoup envisagent d’étendre l’utilisation de leur captive existante ou d’en créer une pour atténuer les effets d’un marché haussier, et intégrer les changements de leurs propres profils de risque.

Bien avant la pandémie mondiale de COVID-19, de nombreux actionnaires de captives réfléchissaient à diversifier leurs souscriptions sur de nouvelles lignes et à augmenter les capacités cédées. Dans ce nouvel environnement sans précédent, ces considérations sont devenues encore plus pertinentes.

La pandémie, ainsi que ses effets macroéconomiques et micro-économiques ont contribué à la tension sur les tarifs et au durcissement des autres conditions générales qui étaient déjà observées sur certains marchés traditionnels. Elle a également mis en exergue le manque de couverture pour ce type d’événement et ses conséquences. De nombreux clients examinent maintenant les possibilités de financer et transférer, grâce à leur captive, ce risque et d’autres risques émergents et difficiles à placer.

En effet, les captives peuvent offrir une certaine stabilité des tarifs mais surtout un moyen efficace pour couvrir des risques inhabituels ou émergents. De plus, les données que les captives peuvent accumuler sur certains de ces risques non traditionnels peuvent s’avérer très utiles pour mieux les gérer ; à savoir les comprendre, les évaluer, les prévenir, les financer en les intégrant à des couvertures avec ou sans captive afin de mieux répondre à l’exposition.

Auto-assurer une partie de risques dans une captive constitue un autre avantage pour les clients : cela démontre au marché de l’assurance que les intérêts des deux parties sont alignés ; cela montre que le client s’engage à gérer le risque et à réduire son exposition. Cela rend un client plus séduisant pour un marché de l’assurance tendu et peut lui permettre de bénéficier de conditions plus avantageuses.

Une captive peut également donner au risk manager une plus grande transparence du coût du risque – un outil précieux pour lui dans ses discussions avec ses équipes de direction et de trésorerie.

Intérêt accru

Plusieurs autres raisons expliquent le regain d’intérêt et le recours aux captives. Plus il y a de risques souscrits au sein d’une captive, plus la prime disponible en cas de sinistre grave et imprévu est importante. En outre, les avantages de la diversification liés à la souscription de davantage de risques différents ont également alimenté l’intérêt pour leur développement tout en stabilisant leurs résultats. Ainsi la diversification offre non seulement des avantages en matière de gestion des risques, mais également pour optimiser les exigences en matière de fonds propres pour les captives européennes en particulier (Solvabilité II).

En complément, les clients étant confrontés à des risques en mutation et des capacités limitées, nous les voyons explorer de nouvelles manières de transférer et de gérer ces expositions à l’aide de leurs captives en concevant par exemple des solutions paramétriques avec le support d’AXA Climate.

Communication et transparence

La transparence des objectifs et des contraintes et la qualité du dialogue seront essentielles au succès des clients cherchant à utiliser davantage leurs captives.

Une communication claire entre toutes les parties prenantes – y compris le client, le courtier, les conseils, le gestionnaire de la captive, les assureurs et en particulier le « fronteur » – permet de construire la meilleure solution.

La coordination contribue également à améliorer et à assurer la solidité de la gouvernance des captives. En outre, les assureurs peuvent donner au risk manager une vision réaliste des tarifs et fournir une gestion de qualité de gestion des sinistres.

La pandémie de COVID-19 a entraîné des restrictions des mouvements de personnes et des changements dans la manière dont nous travaillons, communiquons et « nous réunissons ». Mais, pour les actionnaires de captives, il reste crucial de trouver des moyens de partager leurs connaissances et leurs idées avec leurs pairs.

Les évènements et les forums digitaux peuvent donner aux risks managers des informations précieuses sur les tendances et les défis. Les ateliers, les enquêtes et les rapports peuvent ainsi aider à éclairer la prise de décision avec la direction générale.

Même si les rencontres en personne restent impossible pendant un certain temps, il est important de continuer à échanger, alors que de nombreuses captives entrent dans de nouvelles phases passionnantes de leur développement.

  • A propos de l'auteur
  • Regional Director, Captives & Global Programs, Asia & Europe
Votre prénom
Votre nom
Sélectionnez votre pays
Adresse email
Invalid Captcha
 

Plus d’articles