Réassurance
Product Family

A l’approche des renouvellements du 1er janvier, les négociations de réassurance en Europe battent leur plein. Dans un contexte de pandémie mondiale, de récession économique et de hard market sur le marché de l’assurance et de la réassurance, les discussions s’avèrent complexes. Bertrand Romagné, Chief Executive Europe et CUO P&C International Reinsurance chez AXA XL, expose ses réflexions sur les tendances de la réassurance en Europe en cette année particulièrement exceptionnelle.

Les réunions de renouvellement de réassurance en Europe ont habituellement lieu pendant les Rendez-Vous de Septembre à Monte-Carlo ou lors du congrès de la réassurance de Baden-Baden. C’est un secteur où les rencontres en personne et les partenariats à long terme ont toujours été valorisés.

Cette année a toutefois été différente. Comme souvent en cette période sans précédent, tous les acteurs impliqués dans ces discussions, les acheteurs, courtiers, réassureurs, conseillers, ont dû trouver de nouvelles manières de travailler. Et les discussions n'ont jamais commencé aussi tôt cette saison, tous les participants ayant bien conscience que les négociations sur le tarif, la couverture et les conditions générales seraient peut-être plus complexes compte tenu du contexte de pandémie mondiale et de ses effets économiques, ainsi que de la disponibilité des capitaux sur le marché.

Nous venons d’achever un congrès de la réassurance de Baden-Baden virtuel, les réunions étant organisées par appel vidéo. Les discussions ont été animées ; bien évidemment, le cadre tarifaire de la réassurance a été un sujet brûlant. Cette année, le marché mondial de la réassurance a connu un certain nombre de sinistres liés à des catastrophes, l’effet persistant de l’inflation sociale sur les branches Responsabilité civile, et bien sûr, les effets de la COVID-19. Si l’on ne connaît pas encore exactement l’ampleur des pertes et l’impact de la pandémie, ces facteurs se sont ajoutés à une tendance déjà sensible d’augmentation des tarifs dans la plupart des branches d’activité.

Le marché sort d’une décennie de baisse des tarifs et tous les acteurs du marché de la réassurance ont bien conscience du besoin de sauvegarder la rentabilité. La série des sinistres récents, associés à la persistance d’un environnement de taux faible, incitait déjà à une correction régulière des tarifs sur le marché, avant même que l’ampleur de la crise de la COVID-19 devienne évidente.

Les discussions de septembre et octobre n’ont toutefois pas porté uniquement sur le tarif. En effet, les conditions générales de couverture ont été un sujet peut-être plus important encore. Pour de nombreux souscripteurs et acheteurs de réassurance, la pandémie de COVID-19 a mis en évidence le besoin constant de parvenir à la clarté dans les couvertures.

Nous avons engagé des négociations avec des acheteurs et courtiers sur des couvertures comme l’interruption d’activité sans dommage, la cybersécurité et les grèves, émeutes et troubles civils, entre autres sujets. L’impact de l’inflation sociale sur les branches Responsabilité civile, même si elle est actuellement moins marquée en Europe que sur des marchés comme les États-Unis ou l’Australie, a été un sujet brûlant dans les discussions de renouvellement de cette année. Et bien sûr, le risque de catastrophe naturelle reste un sujet de discussion vivace dans le cadre des renouvellements de réassurance.

Cette année, de nombreux acheteurs cherchent à acquérir plus de couvertures de réassurance. Mais si les réassureurs mondiaux continuent de fournir une capacité solide sur le marché, il n’y a pas d’afflux de capacité supplémentaire disponible. C’est peut-être pour cela que les acheteurs ont été enclins à entamer les discussions tôt, afin de garantir une capacité là où ils en ont le plus besoin.

Une période exceptionnelle

Alors que nous approchons de la fin de l’année, la pandémie de COVID-19 et ses effets sur les sociétés et les entreprises continueront de dominer toutes les conversations, et pas seulement dans le cadre des renouvellements de réassurance. Au niveau macroéconomique et politique, les réassureurs de France ont participé à des discussions avec le gouvernement sur les moyens de couvrir des risques actuellement non assurables.

Je viens d’achever une deuxième année en tant que président de l’Association des Professionnels de la Réassurance en France (APREF). L’un des projets les plus intéressants et les plus importants sur lequel nous travaillons cette année est une initiative conjointe avec la Fédération Française de l’Assurance (FFA) et le ministère français de l’Économie, afin d’essayer de trouver un moyen de répondre aux risques systémiques, comme les pandémies, le terrorisme ou les catastrophes naturelles.

Les discussions se poursuivent autour de la création potentielle d’un fonds en partenariat public-privé pour les catastrophes exceptionnelles, ou « CATEX », qui verserait aux assurés couverts un paiement forfaitaire pour les aider à surmonter une crise immédiate si leur activité était forcée de s’arrêter en raison d’un événement comme la COVID-19. Les versements seraient déclenchés si une déclaration de l’État français obligeait les entreprises à fermer.

Les discussions sont en cours, tous les participants cherchant à trouver des solutions innovantes pour ces risques complexes et en évolution.

Alors que nous approchons de la fin de cette année tout à fait extraordinaire, mes pensées se tournent vers 2021. Les effets de la pandémie de COVID-19 continuant à se déployer, il semble que nous soyons au seuil d’une nouvelle année d’incertitude et de changement.

Le marché de la réassurance a l’habitude des cycles, mais cette phase est une nouvelle expérience pour nous tous. Cependant, les réassureurs bénéficiant d’une présence internationale et d’une assise financière solide, comme AXA XL Reinsurance, restent prêts à collaborer avec les acheteurs pour les aider à transférer les risques en cette période sans précédent.

  • A propos de l'auteur
  • Directeur Général,Europe et Directeur de la souscription P&C,AXA XL Reinsurance
Votre prénom
Votre nom
Sélectionnez votre pays
Adresse email
Invalid Captcha
 
S'abonner

Plus d’articles