AXA XL utilise deux types de cookies sur ce site.

  1. to enable the site to operate and retain any preferences you set
  2. for analytics to make the site more relevant and easy to use

Les cookies ne contiennent pas de données à caractère personnel. Pour plus d'information sur ……. cliquer ici. Afin de respecter la réglementation européenne en matière de protection des données personnelles, nous vous demandons de confirmer votre accord concernant l'utilisation des cookies.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre poste. Si vous décidez de changer vos préférences en matière de cookies, ce message apparaîtra la prochaine fois que vous vous connecterez.

Fast Fast Forward

Faire avancer la réassurance vers le futur

Par

C’est un honneur d’avoir été élu, l’année dernière, président de l’Apref, l’Association des Professionnels de la Réassurance en France. Tout au long de ma carrière, au cours des dernières 25 années, j’ai pu voir le marché évoluer et s’adapter aux besoins en constante évolution de nos clients. Je suis ravi de prendre les rênes de l’association aujourd’hui, à ce stade du développement du secteur, et de ma carrière.

L’Apref dispose d’une petite équipe, composée des collaborateurs talentueux, mais les membres réassureurs sont eux-mêmes personnellement impliqués dans le travail de l’association. Ils orientent sa vision et ses missions.

Nous souhaitons être un laboratoire d’idées pour le marché français de la réassurance, un espace de discussion. Nous nous assurons d’entretenir de bonnes relations avec les autres organisations professionnelles -françaises et internationales-, les instances gouvernementales et le marché dans son ensemble. Nous participons également à développer l’attractivité du marché français.

Une partie de notre travail consiste à démontrer les domaines dans lesquels notre secteur pourrait, ou devrait, jouer un rôle plus important, comme dans le cadre de la couverture des risques liés aux catastrophes naturelles. En France, la Caisse Centrale de Réassurance S.A. apporte une réponse à ces risques. Les réassureurs sont néanmoins en mesure de compléter cette couverture et de proposer aux acheteurs des solutions plus complètes et mieux adaptées à leurs circonstances respectives.

Et j’irais même plus loin : nous sommes convaincus que la réassurance peut jouer un rôle majeur dans la résilience des populations face à des évènements catastrophiques.

La société est également confrontée à ce qu’on appelle le protection gap : la différence entre les pertes économiques et les pertes assurées lorsqu’un évènement climatique dévastateur se produit. La Geneva Association, un think tank international, estime que le protection gap pour les catastrophes naturelles est de l’ordre de 70%.

Selon l’Insurance Development Forum, l’équivalent de 163 milliards de dollars d’actifs sont sous-assurés, à travers le monde. Le Lloyd’s of London estime qu’une augmentation d’1% du taux de pénétration de l’assurance permettrait de réduire le poids de la reprise sur les contribuables de 22%.

 

"

Nous souhaitons être un laboratoire d’idées pour le marché français de la réassurance, un espace de discussion.

 

Et la réassurance peut aider. En augmentant notre taux de pénétration, en proposant des solutions pertinentes, le poids sur les gouvernements et la société serait réduit et les communités auraient accès à des fonds pour les aider à reconstruire plus rapidement. Cela peut induire l’utilisation de techniques innovantes telles que des déclencheurs paramétriques ou des plans de micro-assurance.

Les réassureurs internationaux opérant en France ont accès à l’expertise et aux capitaux qui permettraient de réfléchir à des solutions à ce problème. Et à l’Apref, nous voulons être un forum pour débattre de ces idées ainsi qu’une plateforme d’influence pour contribuer au développement de solutions pour ces risques.

Bien entendu, il n’y a pas que pour le risque de catastrophes naturelles qu’il existe un gap de protection. Selon la Geneva Association, le protection gap est encore plus marqué pour les incidents cyber que pour les catastrophes naturelles -de l’ordre de 90%. ECela représente une opportunité pour le secteur de la réassurance.

Le manque d’historique de sinistres et la nature évolutive de la menace cyber en font un challenge particulièrement complexe. Mais, encore une fois, en exploitant l’expertise internationale des membres de l’Apref et en rendant le débat possible, nous pouvons -en tant qu’association et à l’échelle du secteur- s’attaquer à ce problème.


Un secteur en évolution

La réassurance reste un secteur « traditionnel » dans le cadre duquel la plupart des négociations sont toujours menées en personne et où avoir des relations pérennes avec ses partenaires est crucial. Le secteur se modernise cependant au fur et à mesure qu’il s’adapte aux besoins, changeants, de ses clients.

Solvabilité II, le régime règlementaire européen encadrant les assureurs et les réassureurs, semble avoir fait du marché de la réassurance un secteur plus résilient. Ce dernier était auparavant prône aux cycles, dépendant de la contraction ou de la disponibilité des capitaux, mais il semblerait que le secteur soit aujourd'hui plus stable.

Par ailleurs, l’influx récent et continu de capitaux alternatifs fait désormais partie de la stratégie des assureurs et des réassureurs. Les pertes liées aux catastrophes naturelles survenues en 2017 et en 2018 n’ont pas dissuadé les investisseurs, et il semblerait que les capitaux alternatifs -bien que ne représentant qu’une portion limitée des portefeuilles des investisseurs- soient là pour rester.

Les réassureurs s’adaptent à cette tendance. Ceux qui sont en mesure d’accéder à ces capitaux alternatifs et de les assortir à des risques appropriés sont le mieux placés pour répondre aux besoins de leurs clients.

La réassurance est en train de vivre une période passionnante. Et je me réjouis de l’opportunité -en tant que Président de l’Apref et que responsable de la réassurance pour AXA XL en Europe, de faire avancer notre secteur vers le futur.

© 2018 AXA SA or its affiliates
AXA XL is the P&C and specialty risk division of AXA.